Actu & Tendances

Fibre d’algues : le nouveau coton ?

Entre le coton qui nécessite 10000 Litres d’eau par kilogramme et l’élasthanne dérivé du pétrole, l’Industrie de la mode a choisi…La fibre d’algues !

Pour trouver des substituts aux matières conventionnelles, l’Industrie de la mode mise désormais sur des substances plus vertes. Parmi ces alternatives naturelles, la fibre d’algue se révèle pleine de promesses !

En effet, sous une apparence visqueuse et repoussante, son processus de transformation est en réalité beaucoup plus sain car il rejette de l’eau propre et évite les émissions de CO2.

La récolte est, quant à elle, durable et respectueuse de l’environnement, puisque seule la partie régénératrice de l’algue est prélevée, afin que celle-ci repousse sans difficultés.

Par ailleurs, riche en acides aminés, en minéraux et en vitamines, la fibre d’algue peut soigner certaines maladies de la peau et favoriser l’évacuation de l’humidité cutanée.

Ainsi, en s’appuyant sur les meilleurs experts en Textile, R&D et Process, les industriels du secteur éprouvent de nouvelles méthodes de production, plus respectueuses de l’environnement, à l’instar de la méthode Seacell, qui associe fibre Lyocell et argent avec une base d’algues brunes, mélangées à la cellulose sous forme de pulpe de bois. L’avenir du textile propre est donc en marche !